J’ai lu : Orgueil et Préjugés – Jane Austen

Enfin. J’ai enfin fait connaissance avec de monument de la littérature anglaise, je nomme « Orgueil et Préjugés » de l’éminente Jane Austen.

3 parties composent le livre et correspondent aux 3 tomes de l’édition originale qui n’avait à ce sujet, pas le même titre : First Impressions

On y découvre une famille anglaise dont la mère cherche à marier ses 5 filles et souhaite qu’elles fassent de grands mariages même si leur condition ne le permet pas vraiment. Cette femme, un peu sotte parle beaucoup pour ne rien dire au grand dam de son mari et des personnes qu’elle rencontre. Elle adore sa benjamine Lydia mais pas trop Elisabeth sur qui reposera la plus grande partie de l’histoire.

Un jour un jeune homme riche loue un domaine proche. Mme Bennett ira à espérer qu’une de ses filles plaira à Mr Bingley. Ils feront la connaissance de Mr Darcy un homme froid mais encore plus riche que son ami. Le bel officier Wickham nourrira de fausses confidences à Elisabeth à son sujet ce qui fera naître un préjugé…
Elisabeth sera demandée en mariage par son cousin Mr Collins. Mais elle le refusera.

C’est au cours de son voyage à Londres avec son oncle et sa tante que Darcy demandera Elisabeth en mariage. Mais au vu du ressentiment éprouvé par la jeune femme, il essuie un refus. Darcy lui laissera une lettre le justifiant de son comportement à l’égard de Wickham. Les évènements suivants la feront revoir ses sentiments envers cet homme. Mais n’est ce pas trop tard ?

Elle repartira en voyage avec son oncle et sa tante. Croisera le chemin de Mr Darcy et le verra enfin sous un nouvel angle. Mais la fuite de Lydia avec Wickham changera ses projets. Mr Darcy interviendra pour que les fuyards se marient en offrant une dot à Lydia et en épongeant les dettes de Wickham.
Élisabeth reverra totalement son jugement envers cet homme qui l’attire de plus en plus. Heureusement pour elle il renouvellera ses vœux, quelle acceptera avec joie.

Le livre est impressionnant de richesse. Les détails florissants. Les personnages attachants. Les rebondissements s’enchainent. On a plaisir à voir qu’Elisabeth ne se doute pas un instant des sentiments de ce cher Darcy et ne s’inquiète nullement de leurs hasardeuses rencontres. Le style de Jane Austen est fin, délicat, sans manière. Elle manipule les mots avec un art sans pareil. Elle dépeint une société hypocrite qui ne voit que par la beauté et la richesse. Elle met en avant les mauvais mais aussi les bons côtes.

Un excellent livre que tout bon lecteur se doit de découvrir avec empressement.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s