Nintendo Direct 1/11/2018

Ce Nintendo Direct consacré uniquement à Super smash Bros Ultimate a-t’il répondu à toutes les attentes ?
Ce sera selon chacun, mais ce qui est certain, c’est que ces 40 minutes de direct vont faire parler sur les réseaux sociaux jusqu’à la sortie du jeu, le 7 décembre.


Le Nintendo direct commence avec les présentations des nouveaux venus dans le roster.
Ken, comme il avait été annoncé par un leak durant la PGW, arrive donc en compagnie de Felinferno, un Pokemon très puissant. Ken ne risque t’il pas de n’être finalement que l’antagoniste de Ryu, avec pour seul différence ces fury issus de SF ? Non car il court plus vite que son ami. Quant à Felinferno il semble miser sur les contre-attaques ce qui pourra en faire un adversaire de taille si un joueur arrive à bien le maîtriser.
Ceux qui espéraient un roster plus grand avec Banjoo, des perso de GoldenSun en seront donc pour leur frais, car désormais tous les combattants sont annoncés. Du moins c’est ce que nous dit Masahiro Sakurai au début, car plus tard Plante Piranha sera elle aussi annoncée. D’ailleurs Masahiro a aussi parlé de futurs mystérieux combattants pouvant s’étaler sur l’année 2019, tout en s’excusant de nous proposer des DLC payants… Haaa Nintendo…

screenshot_20181101-1541053078509702227877465.jpg

Roster phénoménal ne dit pas nécessairement jeu d’exception et Nintendo a sortie l’artillerie lourde pour donner de l’intérêt à son jeu de baston. Si au début le directeur de programme nous explique qu’il n’y aura rien à collectionner comme dans les précédents épisodes (alias les trophées) c’est pour mieux nous parler de ce qui fait de Super Smash Bros Ultimate un jeu très complet, très très complet.

A côté des 74 personnages jouables immédiatement, puis de la plante Piranha disponible au 15 février 2019, SSBU annonce donc grâce à un univers immense l’arrivée des Esprits qui viendront aider les combattants. Affublés de capacités multiples ces Esprits apporteront des avantages en combat. Et si ces ‘bonus’ sont variés, leur nombre semble tout aussi imposant. Les mondes d’où ils viennent feront plaisirs à la plupart des fanboys de Nintendo, Sega ou Konami, puisque entre autres on Kalas de Baten Kaitos, Kid Dracula, Cranky Kong, Rouge the Bat (Sonic), Ouendan (Elite Beat Agent), Guts Man (Megaman) ou bien encore la lune de Zelda Majoras Mask.
Pour vraiment upgrader votre combattant il faudra donc composer avec les esprits primaires et de soutiens pouvant vous attribuer des talents. Mais cela ne se limite pas là, puisque tous ces esprits pourront après chaque combat gagner de l’expérience, les rendant plus fort et par la même occasion, vous rendant aussi plus puissant. Les Esprits pourront aussi évoluer et même fusionner pour en créer de nouveaux. Vous pourrez si vous le désirez les entraîner et les envoyer chercher des trésors. Il faut le dire, par le concept, nous ne sommes pas loin de certains RPG, et si cela semble un peu difficile à gérer, Nintendo à prévu un système automatique pouvant les sélectionner à votre place pour un résultat optimum. Je ne sais pas combien il y a d’Esprits au total, mais cela semble vraiment très impressionnant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Coté ‘collectionnite’ aiguë vous serez servis puisqu’il y a aussi les Trophées Aide, au nombre avoisinant les 59, mais qui verront sans doute leur nombre grandir avec les DLC à venir. Ici aussi, il y aura du beau monde puisque nous avons déjà vu entre autre, Shadow, Starman, le docteur Willy, Guile, la tapette à mouche (issu de Mario Paint) ou bien encore Léo de Art Academy. Ces Trophées aide seront très précieux en combat, pouvant être utilisés comme des Strickers de King of Fighters.

Super Smash Bros Ultimate est bien entendu jouable en multijoueur, et même jusqu’à 4 simultanément puisque l’on pourra jouer à 2 contre 2, en local, mais aussi en ligne.
Le mode multi propose désormais de choisir ses règles préférées et de les inclure on non dans le mode de combat. Les serveurs essayeront d’ailleurs de nous diriger dans des groupes ayant les mêmes choix de règles, sans doute pour éviter des désillusions, mais aussi pour permettre d’avoir des combats plus équilibrés. Il existera aussi un mode Elite Smash, où seuls les meilleurs des meilleurs auront accès.
J’ai trouvé intéressant aussi le fait de récupérer les plaques d’identifications de ses adversaires, les plus performants pourront en faire une belle collection.

Après tout ça Masahiro Sakurai a encore des choses à nous dire et ça tombe bien puisque nous avons encore faim. Il faut dire que tout ce qui a été présenté jusqu’à présent est bien joli, mais nous en demandons bien plus encore. En attendant le gros coup de com, qui n’arrivera évidemment qu’à la fin, Masahiro nous présente le mode Défi, contenant comme à son habitude de nombreuses récompenses. Je ne pensais pas que Super Smash Bros Ultimate pouvait faire plus fan service encore que les opus précédents et pourtant plus les minutes passent et plus la hype monte (jusqu’à l’annonce de plante Piranha j’étais un peu déçu je dois vous l’avouer).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais ce que l’on attendait tous était bien évidemment le mode histoire, le fameux joyaux de Super Smash Bros Brawl, malheureusement absent de la version WiiU. L’Émissaire Subspacial aura le droit à un successeur au nom de La Lueur du Monde. Une introduction haute en émotion, avec un malheureux Kirby, qui arrive, seul, à échapper à cette attaque dévastant tout sur son passage.
Et ce qui est certain, du peu que l’on a pu voir, ce mode histoire risque d’être assez immense et, semble-t-il, orienté RPG, sur une map plutôt gigantesque. Hâte de voir ça.

Accessoirement il existe un mode photo, ainsi qu’un mode clip. Sans oublier le fameux lecteur audio et sa longue liste de titres en écoute. Il y a aussi le magasin pour utiliser les Goldus gagnés.
Masahiro Sakurai a aussi présenté une application sur smartphone nous permettant de partager photos et vidéos, ainsi qu’une autre servant de tchat vocal. Forcement face aux alternatives déjà en place on se demande la véritable utilité d’une telle application.

Aujourd’hui, tout bon jeu ‘moderne’ se doit de posséder des DLC et SSBU en fait donc parti, avec sur l’année l’arrivée de 5 packs différents. Le prix sera de 5€99 par pack et cela contiendra un personnage, un niveau, ainsi que les musiques. Il y a aura un Season Pass contenant tout cela pour 24€99. Pour le moment rien ne nous a été annoncé, il faudra donc acheter ou pas à l’aveugle.

Je ne vous quitterai pas avant de vous avoir parlé des nouveaux Amiibo présentés, à savoir Wolf, Inklink, Ridley, K.K. Rool et désormais Link Jeune, Marie, Ken, Pichu, Daisy… ainsi que la plante Piranha. Ils sortiront pour certains en simultané avec le jeu, quant au reste, il faudra patienter tout au long de l’année 2019.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Je n’étais pas très emballé par les premières vidéos que j’avais pu voir lors des précédents Direct et lors de ma prise en main durant le Nintendo Paris, SSBU ne m’avais pas été plus émoustillé que ça… Mais ce fan service poussé au maximum, ainsi que l’aventure proposée dans le mode histoire a éveillé en moi une hype plutôt inattendu. Désormais, j’attends la sortie avec impatience.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s