Test : Windjammers

Windjammers

NSwitchDS_Windjammers

Genre : Arcade, Versus, Sport
Langue : Français
Sortie : 23/10/2018
Développeur : DotEmu
Éditeur : DotEmu
Taille : 71,30 MB

Site web

7/10


Élevé à la Neo Geo durant mon adolescence (merci Olivier et Clément), lorsque la Switch a été annoncée comme hybride et avant même de penser que cela pouvait être la véritable console ‘for the Players’ (salut Eric) je me suis dit que Windjammers serait le jeu parfait pour la machine de Big N. Transportable pour des parties courtes, demandant peu de ressources, le jeu d’arcade de Data East était calibré pour de bonnes parties à deux à domicile ou en extérieur.
Je ne sais pas si les gars de DotEmu se sont dit la même chose en adaptant ce bijou et intemporel jeu d’arcade, mais l’idée est, il faut l’avouer, excellente. Toujours présent dans nos cœurs et notamment dans les week end de la RGC (coucou les gars) pour des parties endiablées Windjammers traverse les âges. Et contrairement à certaines adaptations ou remasters, c’est tout à fait logique de le voir perdurer, car ici ce ne sont pas les sentiments et les souvenirs d’une autre époque qui parlent, mais bien la qualité pure d’un jeu et d’un gameplay.

Si SNK doit beaucoup grâce à ses séries de jeux de bastons, certaines longues comme le bras et accessoirement des Shoot cultes, Windjammers n’est pas en reste grâce à un gameplay simple, inébranlable et diablement efficace.

J’apprendrai donc aux petits nouveaux qui ne connaissent pas ce jeu, que le principe est donc simple : vous êtes face à un adversaire et vous vous renvoyez un disque de frisbee en essayant de marquer dans les cages adverses qui se trouvent derrière votre rival.
On s’affronte un peu à la façon d’un Vs Fighting sur une base de 12 points (ou plus) où l’on peut marquer à coup de 3 points ou de 5 (voir de deux si vous n’attrapez pas le disque). Le tout se déroule en 2 rounds gagnants. Pour être victorieux, il faudra battre 6 compétiteurs (dont votre double) avec deux petites coupures que sont la course du chien à la poursuite du frisbee et le bowling.

Si le jeu peut paraître simple, avec juste ses deux boutons et sa croix directionnelle, il n’en est pourtant rien. Et c’est ici que Data East a fait fort, car le timing est important et il est à lui seul celui qui donnera à votre lancée une attaque différente. Vous pourrez en effet renvoyer de façon normale, ou bien avec plusieurs attaques spéciales. Certaines pouvant même emmener votre adversaire avec le frisbee dans les cages.
Chaque personnage possède un coup spécial différent, et si on peut en contrer certains, d’autres s’avèrent être une véritable calamité ne serait-ce qu’à bloquer.
L’ambiance du jeu, malgré le fait que l’on soit uniquement deux, est l’une des meilleures dans l’univers Arcade. En effets les matches ne sont jamais gagnés d’avance et la pression est constante, autant pour le meneur que pour le poursuivant. Imaginez que même si vous êtes menés 11 points à zéro, il vous suffit de marquer 2 fois 5 points pour revenir à quasi hauteur et un simple but terminera la remontada.

Cette version DotEmu, mis à part son portage, a réellement quoi d’attrayant ?
Même si le jeu doit être possédé par toute personne ayant joué au moins une fois à Windjammers, il a bien fallu rajouter des petites choses dans le menu pour faire briller de mille feux une telle pépite… Sauf que si le mode Arcade est tout naturellement essentiel, le reste n’est que du vulgaire remplissage, malheureusement bien inutile. Je pense principalement au mode mini jeux, qui ne fait que reprendre les deux petites pauses issues du mode Arcade. Pire encore il n’y a pas de classement offline ou online ! Enfin une fois terminé l’un des mini jeux, on retourne de façon étonnante au menu général sans passer par le menu du choix du mini jeu.
Autre petit remplissage, le mode infini dont je cherche le réel intérêt et enfin le mode On-Line où plusieurs fois je n’ai trouvé personne à affronter après avoir essayé en pleine journée, ainsi que vers minuit, pour y trouver des joueurs d’autres pays. Ce mode contient tout de même de quoi attirer, avec match d’entrainement ou classé, et avec le désormais immuable classement mondial.

Fort heureusement et de façon tout à fait naturelle, le mode Arcade sauve a lui tout seul le jeu. La durée de vie entre amis est forcement illimité, mais même seul le jeu reste très attirant grâce à une difficulté toute progressive et surtout avec une marge de progression constante. A ce titre, histoire de vous doser un peu, vous pouvez toujours attaquer par le niveau facile, mais tout débute vraiment avec la difficulté normale.

Graphiquement, nous sommes face à un jeu NeoGeo, et DotEmu n’a clairement pas chamboulé la chose. On a toutefois un menu nous offrant quelques petites bidouilles comme jouer en 16/9 (à éviter), avec ou sans lissage et avec ou sans scanline. C’est peu, mais l’effort est louable. En outre et comme sur tous les portages actuelles on retrouve les petites bandes à gauche et à droite de l’écran. Vous avez dit gadget ?
Concrètement les développeurs n’ont rien apporté de réellement transcendant. Je dirai que seule la possibilité de jouer avec les musiques de la version NeoGeo Cd ou avec la version NeoGeo est un plus.


Si le jeu n’a pas pris une ride, l’adaptation de DotEmu vaut-elle le coup ?
En tant que fan de la NeoGeo je dirai oui, mais était-il vraiment nécessaire d’ajouter toutes ces choses inutiles si ce n’est à des fins purement mercantile ? Il y a presque toutes les semaines des jeux Aka NeoGeo arrivant sur la Switch dans leur version 100% originales pour 6€99. Les problèmes de droits étant ce qu’ils sont, je regrette presque que Windjammers ne soit pas finalement arrivé dans une version Aka, bien plus simple et dépouillée. Pourquoi mettre 14€99 pour tout un tas de futilité que l’on a jamais ?
Espérons maintenant que DotEmu ne soit pas aussi feignant pour la suite.


 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s