Mini Test : Q-YO Blaster [Switch]

NSwitchDS_QYoBlaster

Genre : Shoot Them Up
Langue : Anglais
Développé par : Team Robot Black Hat
Edité par : Forever Entertainment
Taille : 209,72 MB
Sortie : 27 Juin 2019
PEGI : 12

6/10


Décidément le style Shoot Them Up à le vent en poupe. Les titres s’enchaînent sans pour autant se ressembler et l’inspiration semble sans fin, même si dans ces nouveautés, bons nombres de rééditions sont à signaler. Pas grave me direz-vous la qualité est là et c’est bien l’essentiel.

Q-Yo Blaster est une petite production qui vient rejoindre le vaste choix de Shump proposée par la Switch, mais est-elle intéressante et peut-elle se démarquer ?

Premièrement le titre s’inspire visuellement de Cup Head avec ce côté un peu dessin animé, mais aussi de Parodius avec une volonté de présenter un esprit décalé. Vous allez devoir défendre le monde d’une invasion d’insectes.
Le résultat est intéressant, même si graphiquement le jeu est loin d’égaler le titre signé Studio MDHR. L’essentiel n’est pas là me direz-vous puisqu’un Shoot Them Up de par son gameplay peut devenir addictif. Malheureusement Q-Yo Blaster est en 2D pixelisé et s’éloigne bon gré mal gré du titre qui l’a inspiré. L’impact visuel est donc moins agréable, malgré des Boss plutôt biens inspirés.

Deuxièmement, le gameplay proposé est plutôt agréable, mais peine au titre de sortir du lot. Vous commencerez par sélectionner un vaisseau (15 au total, plutôt délirants : Panda, Robot, Tête de chien…) puis vous devrez choisir deux capacités spéciales différentes. La première est à utiliser sous forme de bombe ou d’attaque spéciale, alors que la seconde s’active automatiquement dans le jeu une fois votre jauge remplie. Les deux se chargent à mesure que vous détruisez vos ennemis. C’est la capacité qui s’active automatiquement qui pose ici problème car vous le devinez, elle n’intervient que trop rarement au bon moment. Pour ce qui est de l’attaque spéciale la recharger n’est pas chose aisé puisqu’il faut ramasser les gemmes pour remplir la jauge, gemmes d’ailleurs, trop peu présentes. Pour palier ce manque les développeurs ont ajouté une capacité (Pulse) qui transforme tous les tirs ennemis en gemmes. Malheureusement cette capacité ne se charge qu’en attrapant un item, lui aussi bien trop rare pour espérer un moment calme. Un peu complexe ? Pas du tout, vous verrez cela se fait tout seul…

Les niveaux, au nombre de dix, sont courts et … faciles, on arrive malheureusement rapidement à bout des boss et il faut passer au niveau de difficulté le plus élevé pour avoir un challenge digne de ce nom. 30 minutes vous serons donc nécessaires pour arriver au bout et dégommer le dernier boss.
Sachez que la difficulté très élevée du mode Arcade Extreme a poussé l’équipe à nous offrir des continues illimités. Alors que seulement 7 nous sont proposés pour le niveau de difficulté normal.


Bel hommage à Parodius mais aussi à Cuphead ce Q-YO Blaster ne pêche finalement qu’à cause de sa durée de vie famélique, de 30 minutes je le répète. La difficulté intéressante n’est déblocable qu’après avoir terminé le niveau normal et on n’a malheureusement pas trop envie de recommencer. Le jeu est bon, mais la rejouabilité est trop juste pour en faire un très bon Shoot Them Up. Il lui manque aussi ce petit côté addictif que beaucoup de titres du genre possèdent. Et ça, c’est clairement dommage.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s