J’ai lu : La Création de Prince of Persia – Carnet de bord de Jordan Mechner 85-93

Bon je dois vous l’avouer, au début j’étais très enthousiaste de lire ce livre consacré à Prince of Persia, un jeu qui a marqué l’histoire vidéoludique, pensant que Jordan Mechner était ici auteur d’un livre comme sait si bien le faire Third Editions. J’ai un peu déchanté en m’apercevant qu’il s’agissait en fait simplement d’un carnet de bord… Vous savez, le petit carnet à spiral où on note des idées, notre journée, les bons moments comme les mauvais. Les plus jeunes d’entre vous ne doivent pas trop savoir de quoi je parle, mais jadis nous n’avions pas de tablettes ou de smartphone pour tout annoter, alors on écrivait sur du papier et on appelait ça un carnet de bord… Un peu comme un journal intime, vous voyez ?


Bref… J’étais inquiet ! Un peu plus de 300 pages à se coltiner des écrits sans doute pas foufou d’un génie de l’informatique… Voilà qui allait sans doute être des plus ennuyeux. Et puis, vous vous en doutez, en lisant ce fameux carnet j’ai changé d’avis. Les journées de Jordan Mechner à travailler (ou pas) chez lui, dans les bureaux de Broderbund à écouter Talking Deads, jouer à Pac Man, jouer à la (au) Game Boy, toucher de l’argent pour Karateka, imaginer un scénario de film etc… Etc… et bien finalement c’est passionnant.

Bon jour après jour, vivre la vie de Jordan ça peut paraitre ennuyeux, voir chiant, mais c’est que le jeune homme en a à dire ! Et puis ce n’est pas des plus inintéressant. Bien au contraire puisque grâce à ces écrits c’est près de 10 ans d’histoire du jeux vidéo qui va passer devant nos yeux. (en fait le livre pousse jusqu’à l’an 2001 puis 2010 pour parler respectivement du jeu d’Ubisoft voulu par Yves Guillemot, puis du film en 2010)
Imaginez que le premier écrit date du 6 mai 1985, nous sommes presque à la fin du gadin des consoles de salon dû à Atari et que le livre termine lors du CES 1993 pour la présentation de Prince of Persia 2 sur Super Nintendo !

Jordan Mechner va durant toutes ces journées nous conter comment se déroule une vie de programmeur, qui va au fil du temps devenir bien plus. De Karateka, un jeu fait maison à la sortie de Prince of Persia, le jeune homme va devenir un homme à tout faire. Nous allons aussi découvrir comment il va mettre au point ces fameux mouvements de personnages avec son Apple et beaucoup de bidouilles, se prendre la tête avec l’Apple II, devoir lui-même gérer ses contrats…
On découvre aussi un homme qui change d’envergure au fil des mois et des années qui s’écoulent. Un homme qui doute également, souvent même et qui à peur parfois. Jordan Mechner va vivre la révolution du jeu vidéo et on vit ça avec lui, dans ses écrits. C’est vraiment passionnant.
Le livre est illustré. Ici des photos, là des annotations. Un plus indéniable qui permet d’étoffer le récit. Nous avons en effet la chance de voir des animations du héros ou bien de la princesses. Il y aussi des esquisses, des gribouillis avec des idées annotés ou griffonnées un peu partout. Du lourd peut-être, du rare certainement. On tient là un recueil fantastique d’histoire.

Ce carnet de bord contient aussi des choses particulières, comme les fois où Jordan était à Los Angeles et où il y a ressenti des tremblements de terre, ses petites sorties avec son frère ou lorsqu’il retourne voir son père pour réaliser la music de POP sur Apple II (c’est de la merde selon l’auteur). Beaucoup de choses personnelles donc. Il y a des choses plus légères évidemment, comme au bureau pour finaliser la pochette de POP, de belles prises de bec concernant le décolleté de la princesse. Et puis, il y aussi fin 1990, où j’ai été marqué par le fait que Jordan se donne pour but avec POP II, d’écraser Shadow of the Beast II paru sur Amiga malgré ses temps de chargements de plus de 45 secondes et attendant désespérément l’arrivé du CD-Rom sur PC. Il aura par la suite d’autres objectifs, notamment au niveau des séquences d’introduction.
Tient d’ailleurs, j’en parle ici rapidement, mais les fabuleux Tilt et Joystick deux magazines importants de l’époque pour ce qui est des micro-ordinateurs.

D’autres choses croustillantes sont dans le livre comme notamment l’idée de sortir un film Prince of Persia dès 1992 ! Mais je vais m’arrêter ici, je pense en avoir déjà trop dit.
Mais pour un livre qui se présenter comme inintéressant, je trouve qu’il a beaucoup à dire !


Si vous êtes intéressé par Prince of Persia, l’original, pas sa version Ubisoft des années 2000, ce livre paru chez Third Editions est clairement un must have. Il sera impossible de faire mieux ou bien de raconter mieux.
Pour les non initiés, mais curieux ? Voilà de quoi assouvir votre curiosité quant à ce qu’il pouvait se passer dans un petit studio américain.


Livre envoyé par Third Éditions, pour GamingNews

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s