J’ai lu : Explorer Kaamelott – Les dessous de la table ronde par Clément Pelissier

Kaamelott… Kaamelott cet univers impitoyable, ce royaume étendu, désenchanté, que nous avons découvert un soir de 3 janvier 2005 sur M6 après l’insipide Caméra Café qui avait bien trop duré et qui surtout ne m’avait jamais fait rire… Je n’avais pas encore 28 ans, le temps passe. Kaamelott, qui avec ses 458 épisodes a redéfini l’humour qui est en moi. De là à dire que c’est ce que j’attendais d’une programmation et plus particulièrement d’une série comique française, il n’y a qu’un pas.



On voit parfois sur Facebook ou Twitter des personnes nous demander les quatre séries ou comiques qui nous définissent en ce qui concerne notre humour. Pour ma part il y a évidemment le style British, avec évidemment Benny Hill en tête -ma génération a été bercée par les dimanches soir à 20h sur FR 3-, mais également les Monty Python et leur mythique Sacré Graal, film que tout le monde ayant un peu d’humour doit avoir regardé une fois dans sa vie. Arrive ensuite Les Nuls et les Inconnus ex-æquo. Et jusqu’à l’arrivée de Kaamelott je pense qu’il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent ci ce n’est les Guignols de l’info.

Aujourd’hui Kaamelott a sans doute marqué toute une génération, car qui n’utilise pas dans des conversations « Le gras c’est la vie », « C’est pas faux », ou bien encore la chanson « A la Volette » pour pourrir toute la journée de votre conjoint(e) ou vos amis ?
Est-ce à ça que l’on reconnait une série qui restera dans le subconscient collectif pour des dizaines et dizaines d’années ? Que partout où l’on aille que l’on puisse entendre des références ? Un peu comme les chewing-gum du film de Les Nuls, les fameuses noix de coco dans Sacré Graal … J’en passe et des meilleures. Ca parle Kaamelott, ça respire Kaamelott. Certains même en sont revenus, ne supportant plus ces utilisations constantes de références.

Ce livre, signé Clément Pelissier et édité chez nos amis de Third Editions, a pour but de décrypter outre pourquoi ça marche, mais également de comprendre l’œuvre. Car Kaamelott ce n’est pas qu’une série comique avec de bons mots écrits par Sir Alexandre Astier.
Les thèmes abordés dans la série sont en effet plus importants qu’il n’y parait et l’auteur nous explique tout ce qu’il y a à retenir de la vision ultra panoramique qu’à Alexandre Astier concernant le Graal évidemment. Mais justement c’est quoi le Graal ? Et qui sont les personnes qui gravitent autour de sa quête (dans Kaamelot, dans l’histoire écrite par Chrétien de Troyes, mais également dans toute la Légende Arthurienne. Parce que le Graal, ou le graal, ce n’est pas qu’un bocal à anchois ou un simple récipient.

Ce qui est intéressant dans le livre, finalement c’est que l’auteur Clément Pelissier analyse Kaamelot avec sa vision personnelle de fan et d’amateur de la série, mais pas que puisqu’il complète également avec d’autres analyses issues d’autres auteurs. On retrouve ainsi des articles de presses (dont Le réveil de Kaamelot) mais également beaucoup d’articles scientifiques traitant de Kaamelot (du Graal, d’Aristote, des Rois de Bretagne, des Dieux Egyptiens, des Berserk… J’en passe et des meilleures, mais sans oublier évidemment la mythologie Arthurienne).
Et finalement à travers ses propos, l’auteur laisse aussi beaucoup s’exprimer les autres. En ce sens c’est intéressant de se retrouver en quelque sorte avec un livre analysant des analyses. Cela peut paraître un peu étrange, voir rude, vue de cette façon, mais il n’en est rien. C’est écrit comme si on discutait ensemble d’une chose qui nous lie, en l’occurrence Kaamelott et plus particulièrement ce que l’on ne voit pas dans la série. Parce que comme je l’ai dit plus haut, ce qui nous a tenu en haleine durant ces six Livres, ce n’est pas que l’humour, la bêtise de Guenièvre, le traitre Loth, le prestige ou bien encore le clan des Semi-croustillants. Il y a derrière Kaamelott de la magie, de l’héroïsme, de l’amitié, des secrets, de la passion… Mais surtout un profond respect pour le Mythe, pour l’initiation au sens large du thème, la recherche d’un but aussi quelconque ou important soit-il.
Explorer Kaamelott – Les dessous de la Table ronde va nous faire découvrir -ou du moins selon la vision personnelle de l’auteur- ce qu’est le Graal, ou ce qu’il peut représenter pour Perceval, Lancelot, Arthur évidemment, mais également ce qu’il peut représenter pour chacun de nous. Le livre ne dit pas exactement si le but de Alexandre Astier est de nous faire prendre conscience que l’on recherche tous un graal, mais c’est ce que j’en ai ressorti de ma lecture.

Le livre se décompose en seulement trois chapitres avec en sus une introduction et une très courte conclusion. L’introduction nous ramène au tout début de l’aventure et nous explique comment elle a pu voir le jour. J’avoue que j’y ai appris des choses très intéressantes, étant juste un amateur de la série et non pas un acharné reluquant le moindre petit détail.
Ensuite vient la partie première du livre qui nous parle d’Alexandre Astier et d’Arthur. La façon dont la série a été forgée (pour reprendre les propos de l’auteur, mais également celle d’Alexandre Astier), quelques thèmes qui y sont abordés etc… La deuxième partie s’intéresse à la matière qui a permis -justement- de forger Kaamelott. La chevalerie, les écrits de Chrétien de Troyes, Godeffroy de Monmouth ou de Robert de Boron, la Bible, Star Wars et bien évidemment notre époque contemporaine font de ces Livres un moment d’émerveillement imaginaire.
La dernière partie se penche sur la transmission. C’est une partie plus philosophique, qui traite et s’attarde sur la représentation du graal, ce que peut être la parentalité et finalement la recherche d’un but plus intérieur et philanthropique qu’il n’y parait.


Quant à la lecture je remercie une première fois Clément Pelissier d’avoir ajouté de nombreux extraits de bibliographies nous permettant de comprendre certaines choses plus complexes; Et une seconde fois d’avoir inclus des extraits de dialogues de la série qui permettent d’apporter un peu d’air (et d’humour évidemment) dans un livre plus psychologique qu’il n’y parait.

Destiné autant aux fans qui connaissent tout sur le bout des doigts, aux amateurs qui regardent les rediffs de temps à autre, qu’aux curieux, Explorer Kaamelott va plus loin qu’au dessous de la Table ronde comme il est indiqué en sous-titre. En effet Clément Pelissier nous donne les moyens de détecter le travail infime qu’à réaliser Alexandre Astier sur la Table elle même. Le livre se penche sur des détails de finitions que le forgeron, ou -dans le cas du travail du bois- l’ébéniste Astier a réalisé pour la construction de sa table (ce qui nous ramène au tout début du livre et à l’épisode 3 La Table de Breccan). Un model unique qui s’est inspiré (et qui a aspiré) de nombreuses influences historiques, fantastiques et cinématographiques pour un résultat totalement brillant.
Que l’on aime ou pas la série, il faut tout de même reconnaître le talent de son géniteur qui possède une faculté pour créer un univers cohérent, original, qui n’hésite pas à traiter de nombreux sujets et qui également nous parle de choses hautement plus sérieuses qu’il n’y parait. Toute la Force de la série est là, elle est bien plus complexe que de simples traits d’humour. 


Livre offert par l’éditeur
Vous pouvez également retrouver cet article sur GamingNewZ – Tests et Actu des jeux vidéo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s