J’ai lu : Persona 4 de Shuji Sogabe (Manga)

Résumé :
Seta Soji part vivre chez son oncle et sa petite cousine dans un village de province après que ses parents aient dû quitter le Japon pour l’étranger à cause de leur travail. Plutôt réservé, le jeune homme va se lier d’amitié assez rapidement avec des lycéens de son nouvel établissement. C’est à peine arrivé en ville que des évènements macabres vont débuter. En effet une lycéenne découvre, en pleine rue, le cadavre d’une célèbre animatrice ! Malheureusement ce ne sera pas le seul cadavre de cette histoire.
De plus, à Inaba circule une rumeur peu banale appelée Midnight Channel où si vous observez votre écran de télévision éteinte à minuit un soir de pluie vous y verrez apparaître votre âme-sœur.
Après avoir tenté le Midnight Channel, Seta Soji va alors être absorbé dans l’écran d’une télévision et y découvrir un univers parallèle peuplé de créatures étranges. Il va dès lors développer des pouvoirs inattendus, les célèbres Personae.

Sorti en 2008 au Japon en jeu vidéo sur Playstation 2, le quatrième opus de la saga était jusqu’à l’arrivée de Persona 5 Royal sans doute le titre le plus populaire de la série. La preuve en est avec les spin-off qui ont suivis, mais surtout avec son arrivée sur PC il y a peu (avec sa traduction française réalisée par des fans) relançant par la même, le titre sur le devant de la scène. Il est également celui qui chez Atlus sonna le début d’une vague impressionnante d’adaptations en tout genre pour la série : animées, spin-off (Persona 4 Arena, Dancing… Persona Q, Persona 5 Strikers…) et évidemment manga.

Pour cette version manga du quatrième épisode, la tâche est confiée à Shûji Sogabe déjà l’illustrateur du manga Persona 3.
Lancé, tout comme le jeu vidéo, en 2008 Persona 4 est tout d’abord diffusé dans le magazine Dengeki Daioh et va perdurer jusqu’en 2019, avec 67 chapitres que l’on retrouve en 13 tomes. Il faut dire que si la période peut être longue, Shûji Sogabe a travaillé simultanément sur l’écriture de Persona 3.

Chez nous, Persona 3 étant arrivé à terme, Mana Books enchaîne donc avec Persona 4 et surfe au passage sur le succès de Persona 5 par Hisato Murasaki (qui est une vraie tuerie).
Ne connaissant pas du tout l’histoire car n’ayant jamais joué à Persona 4 ou Persona 4 Golden (oui je sais, c’est mal) je vais ainsi pouvoir me délecter ou pas de ce formidable titre de Atlus.

Avis :

Persona 4 débute comme un manga tout à fait classique d’un étudiant changeant de lycée, un peu pommé dans une nouvelle famille et qui va se faire de nouveaux amis. Persona oblige, rien ne va se passer comme prévu et on file assez rapidement vers un thriller, avec évidemment une ambiance morbide et psychédélique comme il se doit, où des humains peuvent invoquer des doubles psychiques.
Vous l’avez compris, si vous avez découvert la série Persona avec P5 comme moi, vous ne serez pas en terrain inconnu, puisque l’on retrouve immédiatement la quête de soi qui est l’une des pièces maitresses de la série d’Atlus.
La lecture se fait agréablement et on notera un penchant psychanalytique au niveau de la narration, car on retrouve souvent Seta Soji mais aussi ses compagnons dans leurs pensées, douter d’eux même mais aussi se pousser à faire plus et mieux pour les autres.
Visuellement, Shûji Sogabe nous propose un dessin agréable qui reprend bien les traits du jeu vidéo dont il est inspiré. Les actions sont dynamiques et on retrouve de belles planches qui laissent bien entrevoir les mouvements avec quelques flous sympa.

Bref, j’ai hâte de découvrir la suite. Mais ce que je retiendrai c’est que l’univers présenté ici n’a strictement rien à voir avec Persona 5. S’il est encore trop tôt pour différencier les personnages face à P5, quelle différence d’ambiance ! Sur ce premier volume du moins, nous sommes sur quelque chose de bien plus pesant.
J’espère que la lecture du manga me poussera à me plonger pour de bon dans le jeu vidéo du même nom.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s