Avis : Battle Axe

Derrière ce titre qui pourrait figurer sur un album de Manowar ou de Virgin Steele se cache en fait un véritable signe d’amour à l’Arcade des années 80/90.

C’est par une campagne Kickstarter que tout a débuté pour le projet Battle Axe, au début de l’année 2020. Ce projet a largement dépassé les 40 000 livres demandés pour son financement puisque c’est presque le double qui a été atteint permettant aux développeurs de proposer un New Game + mais surtout un mode “Infini”. Derrière ce projet 2 hommes et une femme. Tout d’abord Henk Nieborg, pour le design, un homme dont on parle peu mais qui est l’artiste de nombreux jeux auxquels vous avez déjà joué : (The Misadventures of Flink, Shantae, The Adventures of Lomax, Gunlord…), ensuite Mike Tucker au développement, lui aussi a de nombreux autres titres à son actif, dont Xeno Crisis. Enfin pour la bande-son on retrouve Manami Matsumae, une compositrice de talent qui a œuvré sur Megaman, Final Fight, Derby Stallion ou bien plus récemment Mighty n°9. Un magnifique trio qui laisse entrevoir un jeu tout autant séduisant.

Evidemment, à la vue des images et du trailer on ne peut que penser à Gauntlet sorti en 1985, mais la liste pourrait être bien plus longue si l’on gratte un petit peu le gameplay et la touche esthétique. Impossible par exemple de ne pas penser à Golden Axe paru en 1989. Digne héritier du Beat’em up fantasy de la fin des années 80 qui respirent bon le Donjons & Dragons, le titre s’inspire également de Zombies Ate My Neighbors et de Xeno Crisis où comme dans ce premier vous devrez sauver des personnages immobiles sur la carte pour terminer le niveau. Les personnes sauvées ne donnent pas d’items, mais possèdent les noms des bakers ayant participés au Kickstarter.

Le titre est typé Arcade, il est même un pur titre de cette époque. Nettement plus que promis initialement car il semble que l’aspect RPG soit aux abonnés absents.
Vous pourrez prendre part à l’aventure en solo ou à deux joueurs, en choisissant parmi 3 personnages différents physiquement mais trop peu dans le gameplay puisqu’ils disposent tous d’une attaque au corps à corps, d’une attaque à distance et d’une attaque plus puissante qui peut servir le cas échéant de dash pour esquiver attaques ou projectiles adverses. Aussi faut-il penser à l’utiliser pour cela plutôt que comme attaque. A noter que ce dash possède un court temps de recharge. Vous pourrez également rencontrer après avoir vaincu chaque boss une vendeuse vous proposant moults items de quoi booster un peu vos capacités (si vous avez assez d’argent !).

Battle Axe ne propose concrètement uniquement que deux modes de jeu. Un mode Arcade et un mode Infini dont je vous reparlerai plus tard.
Dans ce mode Arcade, vous n’aurez qu’un seul crédit pour aller au bout. Autant vous dire que dès le premier essai, ce challenge apparait comme impossible puisque sachez-le, le titre est de base réglé sur la difficulté maximale. Pas simple alors car si vous arrivez à passer le premier tableau sans trop vous en faire, attention de ne pas vous faire défoncer au deuxième ! Mais qui peut le faire en une fois ?!! Oui Battle Axe nous force à apprendre encore et encore pour avancer. N’espérez donc pas multiplier les crédits pour voir la fin rapidement, il n’y en a pas ! C’est tout simplement impossible ! On en aura pour notre argent pourraient dire certains…

Le premier monde est un peu mollasson, mais permet de se faire au gameplay. D’ailleurs la différence entre ce premier et son suivant est un peu abusé et c’est encore plus abusé par la suite. Le jeu n’est pas vraiment dur (du moins en Easy) mais s’il est difficile malgré tout c’est dû à un choix de gameplay contraignant. En effet, le titre se voulant arcade en reprend l’un de ses principes à la lettre : Impossible de tirer dans toutes les directions. Seules les 8 ‘classiques’ sont présentes et il est ainsi parfois bien difficile d’être véritablement précis. De même la hitbox semble un peu grossière et on se verra surpris d’être touché par un contact un peu suspicieux ! De quoi exiger la VAR. Mais c’était comme ça avant et il faut s’y faire. Alors on apprend, on découvre et on avance, doucement, très lentement, on rage, on peste, mais c’est ainsi. Heureusement pour l’apprentissage les ennemis ou les personnages à sauver sont toujours situés au même endroits. Seuls changent les bonus présents dans les coffres, ce qui je dois l’admettre n’aide pas vraiment, car trouver une bombe ou bien une fiole de vie n’est pas du tout pareil pour la suite de l’aventure !

Après avoir souffert dans le mode Arcade, vous pouvez prendre part à un affrontement plus brutal dans le mode Infini. Ici les niveaux sont générés de façon procédurale avec de nombreuses hordes de montres à pourfendre. Une fois toutes les personnes à sauver rencontrées, vous passez au niveau suivant. Rien de bien révolutionnaire ici encore, mais l’on prend plaisir à trancher tous ces monstres par paquet de 250 ! Ici ce sera votre perspicacité à trouver rapidement les bakers perdus qui vous permettra d’avancer rapidement (mais vous récolterez moins d’argent). C’est ici que vous vous ferez un joli nombre de points.

En parlant points, sachez que le classement n’est malheureusement pas on-line, n’espérez donc pas affronter vos amis par score interposé.
Puisque l’on parle de ce qu’il manque dans le jeu, ou plutôt de ce qui ne va pas et bien ça sera court, car à part ce problème de direction des tirs, très rigide je le rappelle, on peut considérer que seul le prix, un peu élevé peut nuire à Battle Axe.
Alors certes il manque du contenu (3 personnages seulement, pas de scoring online, pas vraiment de rejouabilité sauf pour celui qui aime souffrir (tu meurs au 4eme niveau tu reprends depuis le début je le signale à nouveau), pas de sauvegarde, pas de galeries…) mais c’est un jeu d’Arcade. Un jeu d’époque où l’on faisait disparaitre nos pièces de 10 francs dans le monnayeur et on se contentait de peu, juste de fun…



Et donc Battle Axe est-il vraiment fun ? Oui il l’est. De beaux graphismes en pixel-art, une bande son au top, une difficulté progressive… De quoi passer de bons moments à deux ! Oui a deux, car en solo la difficulté d’époque vous mettra à rude épreuve.


Genre : Arcade
Langue : Français 
Développé par : Bitmap Bureau 
Edité par : Numskull Games 
Taille : 166 Mo
Sortie : 23 Avril 2021 
PEGI : +7 
Plateforme : PC, XBox, Playstation 4, Switch

Jeu testé sur Playstation4 Pro
Jeu offert par l’éditeur

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s