J’ai lu : Aphrodite et vieilles dentelles de K. Brunk Holmqvist

Résumé :

Tilda et Elida Svensson, 79 et 72 ans, célibataires, mènent une vie à la routine paisible. Elles font des confitures, vont à l’église et se couchent chaque soir exactement à la même heure. Pas de commodités à l’intérieur de leur maison vétuste : les toilettes sont au fond du jardin, l’eau est à tirer au puits. Tout change à l’arrivée d’un nouveau voisin, Alvar Klemens, ou plutôt de son chat – le félin est pris de frénésie sexuelle en mangeant une des plantes d’Alvar, que celui-ci entretient avec un engrais curieux. Et si elles tenaient avec ce produit l’occasion de s’offrir enfin des W-C dignes de ce nom? C’est décidé, les deux dames montent un business clandestin de Viagra…

Avis :

Le résumé était attractif. Le livre est tout autre…. « Aphrodite et vieilles dentelles » de K. Brunk Holmqvist est un livre plat, un ‘gros’ tantinet désuet.

Tout se passe dans un pays froid lointain. Deux soeurs, des vieilles filles n’ayant jamais vu le loup, vivent ensembles dans la maison de leurs parents. Leur frère, qui a pu faire des études et réussir vit à la ville, est marié et à des enfants. Mais il souhaite obtenir la maison de ses soeurs pour en faire une résidence secondaire, et les claquer en epahd… Pas très sympa le frangin qui ne voit que ses intérêts personnels..

Un nouveau voisin s’installe dans la maison d’à côté des deux sœurs. C’est une résidence secondaire. C’est un vieux monsieur qui vit seul. Autant vous dire qu’il va émoustiller les deux soeurs de presque 80 piges… Du moins vont-elles s’acheter des toilettes seyantes pour tenter de lui plaire.

Ce charmant voisin a créé un engrais parfait pour ses plantes. En revanche, tous les animaux qui y goûtent vont avoir des pulsions sexuelles intenses et immédiates.

Ni une, ni deux, les deux soeurs vont ouvrir un commerce par correspondance, qui permettra aux messieurs un peu mou du genou de retrouver vigueur, dont leur frère !

Avec tout cet argent, les deux soeurs, économes au possible et qui vivent à l’ancienne, c’est à dire sans eau ni électricité, vont se faire installer des WC… Dans la maison !

C’est de la lecture scandinave. C’est pas fou fou, un peu (beaucoup) mou du genou, comme le frangin ! Il ne se passe grand chose. On y découvre la vie de deux vieilles bonnes femmes. Si un jour ma vie devient aussi morne, millimétrée et pourrie que la leur, merci de me faire enfermer directement.

Malgré la platitude ambiante, on découvre des personnages attachants. Tout n’est pas à jeter je vous rassure. On se mettrait presque à plaindre ses frangines dont la vie est franchement merdique. J’ai de suite détesté le frangin, qui ne pense qu’à lui. J’ai trouvé le nouveau voisin sympathique, même si je ne comprends pas vraiment ce qu’il trouve de sympa chez les deux vieilles chez qui il ne s’installe même pas de rivalité amoureuse. Non elles se pomponnent ensembles…

Je m’attendais donc à un livre léger, un livre avec de l’humour… La légèreté est là, lourde de terroir, mais l’humour, je ne l’ai pas trouvé. Le scénario est un poil déjanté, mais je n’ai pas vraiment, mais vraiment pas accroché. Ça manque de peps, de rebondissements, d’aventure. Deux pauvres vieilles perturbées par le choix du tapis des chiottes, c’est pas franchement enthousiasmant…

Une lecture vraiment décevante même si je pense que l’idée était là, mais qui se voit ici mal exploitée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s