J’ai lu : Mercy, des chasseurs, des fleurs et du sang T2 de Mirka Andolfo (BD)

Résumé :

Jusqu’où peut-on aller par amour ?

Si la bourgade de Woodsburgh semble avoir accueilli la mystérieuse Lady Hellaine et son majordome les bras ouverts, des meurtres étranges viennent semer le trouble dans l’esprit des habitants. D’apparence paisible, la petite communauté n’est pas aussi solidaire qu’elle veut bien le faire croire et en particulier envers ses nouveaux arrivants. L’étau serait-il en train de se resserrer sur la belle étrangère et pourquoi donc a-t-elle recueilli Rory, cette orpheline amérindienne ? Alors qu’un groupe de redoutables chasseurs rend visite à Lady Swanson pour lui apporter la preuve irréfutable de la présence d’une créature démoniaque en ville, Hellaine met en marche son plan machiavélique…

Avis :

Je suis décidément sous le charme de cette BD horrifique. Autant grâce au dessin qu’à l’histoire passionnante, entourée d’une aura de mystère !

Dans ce tome 2 de « Mercy, des chasseurs, des fleurs et du sang » de Mirka Andolfo on continu notre progression dans l’histoire et la découverte des personnages. Le mystère prend de la consistance. A noter qu’il s’agit d’une trilogie et que nous ne sommes pas loin d’en découvrir plus sur les ‘fleurs’.

Dans ce volume, nous découvrons que Rory vit avec Lady Hellaine et Goodwill. Cette petite reste persuadée que Milady est sa maman. Quand Rory parle, nous ne pouvons que sourire. Un poil d’humour fait son apparition grâce à elle, et cela prête à sourire dans ce type d’ambiance plutôt lourde. Elle s’est imposée dans leur vie, naturellement, ce qui n’est pas au goût de notre cher majordome. D’ailleurs, ici, nous découvrons un peu de la vie de ce cher Goodwill, qui m’avait laissé un souvenir sympathique dans le tome 1, et qui devient plutôt antipathique à mes yeux dans ce tome 2. Lady Hellaine, quant à elle, continue sa séduction auprès de Grégor et de sa famille… Les Swanson… ce qui n’est pas au goût de Lady Swanson. On découvre aussi qu’un lien puissant relie Nolwenn et Goodwill. Un autre lien se confirme, celui entre Nolwenn et Rory, et un autre qui se découvrira entre elle et Jonathan. Sont-ce des restes de l’hôte ?

Avec ce second volume on sait désormais pourquoi ‘ils’ sont de retour à Woodsburgh. Il veulent réouvrir le passage… mais les chasseurs veillent !

Désolée, mais il faudra attendre le troisième et dernier volume pour tout découvrir. Quel plaisir que cette attente insoutenable. Imaginer, se languir pour enfin découvrir… Dans ce volume l’accent est clairement mis sur les personnages tout en étant embarqués dans un monde où la beauté se mêle à l’horreur… c’est délectable. Mais que de mystères à découvrir encore.

Ce second tome est aussi beau que le premier. La qualité du dessin est rehaussée par le choix du papier qui compose cette BD. C’est un tout, un ensemble, et l’objet est juste une œuvre de toute beauté. Les couleurs sont profondes et lumineuses à la fois. Parfaite pour créer une atmosphère lugubre. Il faut dire que l’époque choisie, les décors, les personnages, les mises en scènes sont vraiment travaillés et le rendu très esthétique.

Une BD, qu’il ne faut pas mettre en toute les mains, mais si vous appréciez l’horreur et la beauté, les ambiances sombres et glauque, « Mercy » est fait pour vous. Il serait dommage de passer au travers de cette pépite.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s