J’ai lu : Love en direct de Laurelin Paige et Sierra Simone

Résumé :

Peut-on tomber amoureux quand on travaille dans l’industrie pornographique ? Devi et Logan travaillent tous les deux dans l’industrie du porno. Logan est une star majeure du porno, c’est sa vie, il adore son métier et se donne à fond. Devi est une jeune femme qui débute juste, mais a déjà quelques scènes importantes à son actif. Logan l’a remarquée dès le premier jour sur le plateau et à tout de suite fantasmé sur elle. Ensemble ils décident de créer une porno-réalité de 10 épisodes dans laquelle ils se mettent en scène. Mais à ce jeu, ils tombent amoureux l’un de l’autre bien que l’amour réel n’ait pas sa place dans le porno. Est-ce que Logan peut renoncer au porno qui l’a fait star pour avoir une relation engagée avec Devi ? Est-ce que son ex-copine, Raven, acceptera cet amour ? Et malgré l’amour qu’il y a entre eux, il devient évident que le porno et le mode de vie sont deux choses que Logan ne peut pas abandonner. Devi le quitte, s’inscrit à l’école et commence à se familiariser avec une autre vie. Mais est-ce vraiment fini entre eux ?

Rapide, intelligent, enivrant et érotique, Porn Star occupera votre esprit pendant des jours avec toutes ces délicieuses scènes X ! Hilary Lautner – Kindle Book Review

Quel bonheur que Laurelin Paige et Sierra Simone se soient réunies pour créer un roman si hilarant et si incroyablement sexy ! Jean Land – The Literary Gossip

Avis :

J’étais hésitante avant de débuter ce livre.. New romance OK. Porno… … … Mais il m’a été ‘chaudement’ recommandé, donc je me devais de le lire !

Je suis donc entrée dans la vie de Logan et de Devi et dans le milieu du porno. Je ne sais pas si les auteures se sont documentées sur le milieu avant l’écriture du livre, mais on ose se laisser convaincre. C’est un job comme les autres. Certains l’adorent (comme Logan), d’autres sont attirés par les revenus générés (comme Devi). Mais, comme dans tout job, tout n’est pas rose tout le temps, et heureusement sinon ce « Love en direct » de Laurelin Paige et Sierra Simone n’aurait jamais vu le jour. Oui du coup vous l’avez compris, j’ai apprécié cette lecture, par divers aspects. Déjà le côté léger, pas trop prise de tête. C’est agréable en ce moment et après des journées de boulot intenses. Ensuite par le côté, place de la femme dans le milieu de la pornographie. Autant certains, acteurs/partenaires (rayer la mention inutile) respectent les femmes, autant d’autres mériteraient qu’on leur les coupent, se croyant irrésistibles et bien entendu grand maître pouvant se permettre tout ce qu’ils veulent avec ces dames… On a encore un très long chemin à faire sur ce point là. Il suffit de regarder les journaux des derniers jours pour voir que des viols sont commis et filmés dans ce milieu. L’humain est psychologiquement défaillant et certains apprécient de se l’astiquer sur des scènes de ce genre… hélas ! J’espère qu’un jour justice sera faite…

Sinon, il n’y a pas que du sexe là dedans… Il y aussi des sentiments et Logan et Devi étaient faits pour se rencontrer et s’aimer. Ils sont sincères, touchants, romantiques… la belle histoire d’amour par excellence, dans un milieu que beaucoup aimerait découvrir ou sur lequel bon nombre fantasment. Femme ou homme bien entendu, il suffit de voir le bond de la new romance avec l’arrivée de Mister Grey ! Pour les femmes, c’est le porno version love. Je te baise mais je t’offre des fleurs. Rocco n’a jamais offert de fleurs dans ces films il me semble….

D’ailleurs du torride, il y en a. Les amatrices du genre devraient y trouver largement leur compte. Le jeune couple est fougueux et n’a de cesse de se déclarer sa flamme sous une forme plutôt excitée, partout et tout le temps, même dans des endroits incongrus. Oui oui, ça vous viendrait à l’esprit vous, de vous laisser aller dans une galerie d’art, juste derrière une tenture ? Oui, il faut l’avouer, certains passages sont un peu… trop !

Je vous rassure, il y a un peu de « je t’aime moi non plus ». Une ex à baffer tellement elle est peste, un je pars mais je t’aime, de gros connards… Il y a de quoi faire, mais tout est bien qui fini bien.

On peut résumer le tout en disant que les auteures ont créé une vraie histoire qui pourrait être plausible. On retient le fait qu’il y a beaucoup de respect et d’attirance, même si il existe des troubles fêtes. Chaque personnage à sa personnalité propre, des extravertis et des introvertis, des bons caractères et des caractères de merde, des jaloux, des rivales… comme dans la vraie vie quoi… En parlant de vraie vie, soyez attentifs car entre film et réalité il n’y a qu’un pas et parfois on peut se perdre dans les méandres des sentiments.

Sans être vulgaire, cette lecture légère fait passer un bon moment. A réserver aux amatrices/amateurs du genre bien entendu. Il y a quelques mots/passages un peu crus qui peuvent heurter la sensibilité des plus prudes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s