Avis : Alex Kidd in a Miracle World DX

Tout le monde ou presque connaît Alex Kidd. Vous savez ce petit bonhomme reconnaissable à ses grandes oreilles décollées… Pour la petite histoire, dans les années 80, Nintendo avait fait carton plein grâce à Mario, lui offrant le rôle de mascotte.

Aujourd’hui encore, Mario est indétrônable, et plusieurs générations continuent de faire vivre ses aventures. Sega à tenté la contre attaque en tentant d’imposer Alex Kidd comme l’égal de Mario. C’est donc sur Master System (ma console de jeunesse) qu’à débarqué ce drôle de petit bonhomme aux couleurs étrangement proches de son adversaire… Si les possesseurs de Master System ont été nombreux à passer des heures sur « Alex Kidd in a Miracle World » (titre qui l’a propulsé au rang de personnage connu et reconnu), il n’a pas su détrôner le petit moustachu et est vite tombé dans les oubliettes laissant la place à un petit hérisson bleu, qu’il n’est pas utile de nommer il me semble.


Si l’on veut pousser encore plus loin dans les explications, au début, c’est Son Goku qui devait être le héros de ces aventures, mais pour une histoire de licence expirée, il a laissé la place à Alex et ses poings démesurés et puissants.

A l’époque, les jeux n’étaient pas très précis, pixels obliges, et on passait des heures et des heures à tenter d’arriver au bout de l’aventure, si les parents, excédés par le temps passés devant l’écran ne coupaient pas tout simplement le courant (ça sent le vécu ?). Bien entendue, les vies étaient limitées et il n’y avait pas de sauvegarde et c’est très régulièrement que nous devions tout reprendre à zéro… Déprétitude !

The story : Alex découvre qu’il est le prince héritier de Radaxian, mais qu’un tyran, Janken le grand (ça va les chevilles avec un nom pareil ?), le gouverne actuellement et change les habitants en pierre (c’est pas gentil ça !). Il doit donc partir dans une quête incroyable pour sauver le royaume et son frère jumeau Egle qui a été enfermé par le méchant (houuuuuu, pas bien !).

Aujourd’hui, on nous propose le remake de ce cher « Alex Kidd in a Miracle World DX« . C’est sur Playstation 4 et Switch qu’à la Raoulzecathouse nous nous sommes lancés dans l’aventure ! Et qu’elle aventure. Si l’on a plaisir de retrouver le jeux d’antan, une version plus moderne est aussi présente et on peut switcher de l’une à l’autre selon nos envies et en pleine phase de jeu.

L’idée, laisser aux nostalgiques le plaisir de jouer en 2D et de retrouver le jeu qui les a fait rager des tas de fois… mais aussi de permettre à tous (nostalgiques et autres) de tenter l’aventure avec un rendu visuel beaucoup plus agréable. Car oui, il faut le dire, le jeu est agréable à regarder et il fait le job sans pour autant être là révélation visuelle de l’année. Le château en feu est un bel exemple de ce remaster.

Niveau musique, on peut toujours entendre les musiques qui nous ont bercées quelques années auparavant, en l’état, ou remasterisées, et là encore c’est plutôt agréable.

Tout ça c’est bien, mais le gameplay il dit quoi ? Tout comme à l’époque, lors de la sortie en version 2D aux pixels apparents, la version 2D actuelle, n’est pas précise du tout. Mourir en frôlant un adversaire, mourir en tuant un adversaire, mourir en glissant… En glissant, oui, car depuis toutes ces années Alex n’a pas changé de baskets et a gardé ses semelles slicks et c’est une horreur à manipuler. Même la version remasterisées n’y échappe pas, et vous allez pester de nombreuses fois, tout comme je l’ai fait. Mais heureusement, les concepteurs ont pensé à moi (à nous) en nous offrant la possibilité des vies infinies. Heureusement, car j’ai bien peur que sans cette fonctionnalité, à l’heure ou j’écris cet avis, le jeu ne serait toujours pas terminé… Arghhhhhhh !

Voilà donc de quoi passer quelques petites heures (en mode vies infinies le jeu se fait très rapidement quand même). Pas de quoi casser 3 pattes à un canard, mais de quoi repartir quelques années en arrière !


Genre : Plateforme
Langue : Français
Développé par : Jankenteam
Edité par :  Merge Games / Just for Games
Taille : 3709,00 MB
Sortie : 22 Juin 2021
PEGI : +7
Plateforme : Switch, Xbox, Playstation 4,  

Jeu testé sur Playstation 4 Pro et Switch
Jeu offert par l’éditeur (PS4)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s