J’ai lu : Manga et Sport, une passion japonaise par Antony Teixeira

Nourri par les Goldorak et Cie dans ma jeunesse puis par les émissions de Dorothée, je fais parti de cette génération qui n’a pas bifurqué vers les mangas (ni les OAV d’ailleurs) à leur arrivé sur notre territoire. Et je dois dire que si mon portefeuille me dit merci, ce n’est pas trop le cas de mes étagères qui -si elles sont pourtant déjà pleines de JV et de musiques Metal-, sont plutôt vides en matière de ces dits Manga.

De ces dessins animés d’époque 80-90 je me souviens évidemment de beaucoup d’entre eux (moins peut-être que Angel) mais côté sport beaucoup m’ont marqué. Je ne vous cache pas ma surprise dans la lecture de ce livre de découvrir que certains d’eux sont issus de Mangas ! Jeu Set et Match en tête, mais également Jeanne et Serge ainsi que L’école des Champions. Pour Captain Tsubasa et Théo ou la batte de la victoire je savais, ne me prenez pas pour ce que je ne suis pas (lol).


C’est aussi l’une des raisons qui m’a poussé à lire ce livre, car n’étant pas féru de Mangas j’avais pas mal de lacunes à rattraper. Lecture terminée, j’ai envie de découvrir tous les bouquins dont à parlé Antony Teixeira. Imaginez la liste… D’ailleurs je n’ai pas compté, mais il y en a beaucoup.

A la lecture de ce livre qui parle donc Manga et Japon, j’en retiens à peu près la même chose qu’avec le livre L’Apocalypse selon Godzilla. Le Japon et ses monstres signé Nicolas Deneschau et Thomas Giorgetti : Le Japon est un pays incroyable ! Ces livres sont de véritables pépites pour comprendre ce qu’est le Japon, ce qu’il était et ce qu’il est devenu.
C’est toujours surprenant de voir des peuples capables d’associer Histoires et modernités et cela dans tout ce qui englobe leur vie quotidienne, dont la culture. On peut même s’étonner de voir que les médiums quels qu’ils soient arrivent à englober tout ceci aussi facilement, surtout par rapport à notre vision étriquée d’occidentaux. Leur Histoire explique peut-être cela, mais c’est un autre sujet. On ne sera donc pas surpris que tel Godzilla, les Mangas (ici consacrés au Sport) parlent également de la société Japonaise dans tout ce quelle représente (émancipation des femmes, argent, traditions, politique …).

Revenons à nos moutons et plus particulièrement à nos Mangas. L’auteur nous fait ici un tour d’horizon de l’histoire du Medium Manga, un pan entier de la culture Nippone qui s’est octroyé rapidement le sport comme source d’inspiration.
Le livre n’hésite pas s’attarder sur les auteurs et leurs Mangas d’avant, j’entends par là avant que les Français et le reste du monde s’y intéressent. Il y a effectivement eu une vie Manga avant Dragon Ball ou One Piece.
Comment ne pas s’étonner de découvrir que dès l’après guerre le Base Ball prend déjà vie dans une revue.
Antony Teixeira ne s’arrête pas à nous faire découvrir des mangas sportifs connus ou inconnus, j’ai d’ailleurs découvert que le Judo était un sport récent (1882). Voyez, on ne fini jamais de se cultiver. Et surtout on apprends pourquoi les sports tels que le Base Ball notamment ou bien encore le Tennis de Table, le Tennis, le Basket Ball ou bien encore la Boxe sont des sports prisés au Pays du soleil levant. Plus incroyable encore si la popularité d’un sport (grâce à la culture du pays ou grâce à un fait sportif) peut lui permettre de se retrouver dessiné (Tennis, Volley Ball), on ne s’imagine pas l’inverse. C’est le cas de Slam Dunk qui semble bel et bien avoir rendu ce sport populaire.


Lorsque l’on parle sport, on pense évidemment ballon ou balle et c’est vrai que les sports ne se pratiquant pas avec ces deux boules sont plutôt rares. Pourtant c’est sans compter sur les Mangakas qui ne manquent pas d’idées pour nous parler d’autres sports. La natation ou bien encore l’escalade sont ainsi aussi représentés dans les Mangas, tout comme les échecs ou le Go. Qui l’eu cru.

En outre ce côté historique traité dans la deuxième partie, Antony Teixeira parle des thématiques abordées en général dans le médium. Evidemment si l’on parle sport il est impossible d’esquiver la compétition ou la rivalité. Mais il ne faut pas pour autant oublier le soutien parental, le travail d’équipe ou bien encore l’abnégation ou le culte de la victoire.
Le sujet est assez vaste et s’égare dans ce même chapitre à nous parler des œuvres non sportives faisant le lien avec le sport, le temps de quelques pages. On retrouve notamment Dragon Ball Z ou bien Hunter X Hunter.

Le dernier chapitre est quant à lui consacré au dessin mais aussi à la narration. Cette dernière partie va donc s’étendre naturellement sur la façon dont est retranscrite le sport, dans les mouvements mais aussi dans le temps qui s’écoule (rassurez vous, aucun rapport avec les kilomètres parcourus par la NewTeam dans le dessin animé Olive et Tom).
Une partie très intéressante car le temps ne s’écoule pas sur papier comme il s’écoule dans la réalité ou dans un film. Et c’est encore plus vrai suivant le sport qui est représenté.


Dès le début de ma lecture j’ai été aspiré par les propos de l’auteur. Il faut dire que le début qui traite de l’histoire du Manga via l’histoire du pays reste toujours un thème très passionnant. Le reste se lit avec plaisir. Une lecture toujours remplie de découvertes qui donnent cruellement envie de découvrir des Mangas qui ne sont jamais arrivés chez nous, ou bien de dégoter des perles rares des années 80.
Est-ce que Jeu Set et Match existe en français ? Est-il possible de découvrir Major, Ping Pong, ou bien Cross Game ? Google va m’aider… ou pas.
En tout cas, si vous aimez les Mangas parlant de sport, je ne peux que chaudement vous conseiller ce livre paru chez Third Editions et écrit par Antony Teixeira.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s